Economie

Projet alimentaire métropolitain

Les consommateurs souhaitent disposer d'une alimentation saine, sûre, de qualité, de proximité et accessible financièrement. Pour y contribuer, Brest métropole engage aujourd'hui l'élaboration d'un Projet alimentaire métropolitain.

Avancement du projet

  1. Recueil des propositions

  2. Formalisation du plan d'actions

  3. Adoption du plan d'actions le 29 mars 2021

  4. état actuel

    Mise en oeuvre des actions

Historique du projet

Concertation en cours

Type : Non réglementée

Adresse : Situer le projet

Porteur de la concertation : Brest Métropole

Présentation du projet

Pourquoi ce projet ?

  • pour répondre à une aspiration sociétale forte et croissante, à savoir se nourrir d’une alimentation saine, sûre, de qualité, traçable, de proximité et accessible financièrement ;

  • parce que les politiques territoriales et les compétences en lien avec l’alimentation des populations constituent des leviers importants (restauration collective, éducation à la santé, aménagement urbain et foncier agricole, lutte contre le gaspillage, nouvelles filières économiques …) et que ces politiques s’inscrivent dans les grands enjeux pour notre territoire : l’emploi, l’aménagement des espaces ruraux, la préservation du capital productif des espaces naturels, la qualité de l’eau, le maintien de la biodiversité, la lutte contre le réchauffement climatique…

La mise en œuvre du projet alimentaire

Après une phase d’élaboration, où Brest métropole a souhaité associer les acteurs externes (citoyens, entreprises, associations …) à la co-construction de la stratégie alimentaire. Brest métropole s’engage aujourd’hui à la mise en œuvre du Projet alimentaire métropolitain structuré autour du plan d’actions co-construits par les acteurs du territoire.

A ce titre, le PAM a obtenu la reconnaissance officielle de niveau 2 par le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation depuis le 8 octobre 2021.
Cette reconnaissance met en avant les projets dont le degré d’avancement permet la mise en œuvre d’actions opérationnelles, pilotées par une instance de gouvernance établie, pour une durée de 3 ans. 

Le plan de relance annoncé par le Gouvernement, le 3 septembre 2020, cible trois grands objectifs concernant le secteur agricole et alimentaire :

  • reconquérir notre souveraineté alimentaire,
  • accélérer la transition agro-écologique au service d’une alimentation saine, durable et locale pour tous les Français et
  • accompagner l’agriculture et la forêt françaises dans l’adaptation au changement climatique.

Dans le cadre du volet Transition agricole, alimentation et forêt, de la mesure intitulée : Partenariat État/collectivités au service des projets alimentaires territoriaux, le projet porté par Brest métropole intitulé « Se nourrir@brestmetropole #solidarité #coopération #proximité » a reçu un soutien financier d’un montant maximum de 476 250 €, pour financer 24 des 32 actions figurant au plan d’actions adopté en Conseil de métropole du 29 mars 2021 (soit une subvention moyenne de 85% par action).

Le plan d'actions

Sur la base des propositions recueillies, les services de la métropole et de la ville de Brest ont enrichi la plateforme des propositions et proposé des conditions de réalisations, composant un projet de plan d’actions.

Ce projet de plan d’actions a fait l’objet d’examens :

  • Par le groupe partenarial des formulateurs, dans sa séance du 11 février
  • Par le comité de coordination, dans ses séances des 27 janvier et du 18 mars 2021

Pour aboutir au plan d’actions adopté en conseil de métropole le 29 mars 2021

Le plan d’actions s’articule autour de 8 axes balayant les thèmes et problématiques majeurs liés à l’alimentation durable. Dans ce cadre, chaque axe est décliné en actions portées conjointement par les acteurs locaux de l’alimentation durable. 

Une enquête en ligne

Dans le cadre de l’axe 2 du Projet alimentaire métropolitain « mettre en œuvre un système d’information diversifié d’information et de sensibilisation à l’alimentation durable », adopté par le conseil de métropole du 21 avril 2021, Brest métropole s’est engagée à soutenir les actions en faveur de la sensibilisation à l’alimentation saine et de qualité. 

Le projet de maison de l’alimentation itinérante (M.A.I) porté par l’association « Aux Goûts du Jour », association bretonne de sensibilisation et de formation à l'alimentation, et ses partenaires, s’inscrit dans cette dynamique. Il a pour objectif de développer, avec les acteurs locaux, un programme complet d’actions de sensibilisation, de formation et d’accompagnement vers le Bien-Manger des habitants, entreprises et collectivités locales.

Enquête sur les habitudes alimentaires des habitants

La M.A.I fait 10 escales en Bretagne en 2021/2022. Pour sa 3ème étape, elle s’arrêtera à Brest métropole dans les communes de Plougastel-Daoulas et de Plouzané du mardi 1er mars 2022 au dimanche 17 avril 2022.
Sur tout le territoire, établissements scolaires, centres sociaux, maisons de quartier, associations ou entreprises vont se mettre aux fourneaux au moins symboliquement avec des ateliers de sensibilisation pour les habitants et les scolaires mais aussi des formations et des accompagnements pour les professionnels sur les enjeux de l’alimentation.

Dans ce cadre, nous proposons à tous les habitants de répondre à une enquête pour mieux connaître leurs habitudes de consommation mais aussi leurs besoins.

Cette enquête est accessible en bas de page.

Les avis et réactions

  • Posté le 03 mars 2021 à 09h44 - Philip .

    Bonjour,
    Cette démarche de projet alimentaire territorial à l'échelle de la métropole est à saluer, et semble une évidence à mettre en place au regard des enjeux de qualité de la nourriture, de santé, d'environnement, d'agriculture... Un petit bémol simplement dans ce qui ressort des documents à ce jour: la démarche semble très centrée sur la ville de Brest et ne pas assez "embarquer" les autres communes de la métropole, notamment pour ce qui concerne les actions en lien avec les écoles (dans le plan d'action, ne sont citées que les écoles de la ville de Brest la plupart du temps, pourtant plusieurs autres communes ont plus de retard ne serait-ce que dans l'application de la loi egalim). Le projet devrait pouvoir complètement intégrer l'ensemble des communes de la métropole et créer davantage de liens justement sur cet enjeu d'un projet alimentaire territorial.

  • Posté le 15 février 2021 à 14h14 - Hélou .

    Dans le chapitre "développer l'agriculture urbaine" :
    S'agissant des jardins privés qui offrent un très grand potentiel de production alimentaire en situation urbaine,
    1- Inciter les habitants à mettre en place un petit potager dans leur propre jardin.
    2-Favoriser la mise en relation de propriétaires de jardins et de personnes souhaitant cultiver une parcelle potagère.
    3-inciter les jardiniers à produire leurs graines, favoriser les échanges de graines par la mise
    en réseau de ceux ci.
    4-Encourager les habitants à faire un pas vers l'autonomie alimentaire.

Enquête sur les habitudes alimentaires des habitants

Alimentation, consommation, achats... Donnez votre avis.

 

Contact

Projet alimentaire métropolitain

Adresse : Brest métropole
24 rue Coat-ar-Guéven
Brest 29200