Aménagement

Coeur de métropole, réinventons la ville

Brest métropole mène une démarche de réflexion urbaine pour inventer ensemble un centre-ville renforcé et attractif, véritable cœur battant de la ville de demain.

Concertation en cours

Type : Réglementée / Concertation simplifiée

Adresse : Situer le projet

Porteur de la concertation : Brest Métropole

Présentation du projet

Port du château, tramway, Capucins…. La mutation du cœur de Brest métropole est à l’œuvre depuis quelques années et les projets en cours de réflexion vont renforcer la dynamique.

La démarche « Cœur de métropole, réinventons la ville » propose de révéler la cohérence des projets et de les poursuivre en imaginant ensemble le cœur de la métropole dans 20 ans. Changement climatique, devenir des terrains du « Fond de Penfeld », des abords de la Penfeld, liaison entre ville haute et ville basse, liaison entre le port et la gare, quartiers en renouvellement urbain, qualité des tissu urbains et des espaces publics, évolution des modes de déplacement, des modes d’habiter et de travailler…. Ces sujets seront au cœur de la réflexion. 

Il s’agit, à partir des études en cours mais aussi des connaissances des acteurs locaux et des habitants, de renforcer le cœur de la métropole, pour conforter l’attractivité du centre-ville élargi au-delà de ses limites actuelles et capable de répondre aux besoins de ceux qui y vivent, y viennent, y travaillent, y investissent… aujourd’hui et demain.

Depuis septembre 2018, l’équipe de Studio menée par l’architecte-urbaniste Paola Viganò, anime la démarche qui conduira à la rédaction d’un plan-guide. Le travail s’appuie sur une large concertation avec les habitants, les usagers et acteurs du territoire. Des temps forts sont organisés et un espace d’exposition et d’échanges, aux Ateliers des Capucins, est dédié au projet. Des ateliers s’y déroulent au printemps 2019 pour que chacun puisse participer à la réflexion. Ensemble, réinventons le cœur de Brest métropole ! 

Les étapes du projet

Phase 1 / Diagnostics et images :

L’équipe Studio a entrepris un travail de prise de connaissance du contexte et des projets en cours, de récolte de contributions citoyennes sur la perception des acteurs du territoire sur leur ville : comment la vivent-ils ? Comment la voient-ils ? Comment la ressentent-ils ? Comment l’espèrent-ils ? 

Un travail spécifique est mené pour explorer les images et les imaginaires générés par la ville.  Ces éléments et un travail d’écoute des différents acteurs du territoire (habitants, élus, décideurs, techniciens..) conduisent à constituer les premiers éléments d’une vision pour le cœur de la métropole et la Penfeld.

L’ensemble du travail de diagnostic fait l’objet d’une restitution publique le mercredi 24 avril à partir de 18h30.

Pour en savoir plus sur les images de Brest, consulter le document « Travail sur les images générées par Brest » dans la rubrique « supports en téléchargements ».

Phase 2 / Dessiner la transition :

A partir de mai 2019, la démarche « Cœur de métropole » explore les potentialités concrètes que les éléments de réflexion issus du diagnostic peuvent déclencher, à travers la construction de « scenarios de la transition » imaginés sur des thèmes et des espaces stratégiques. Des promenades, ateliers de travail et temps d’échange ouverts au grand public seront organisés tout au long de cette deuxième phase.

Première semaine de résidence du 18 au 24 mai :

  • Recherche de 40 habitants volontaires pour participer aux travaux en partenariat avec les étudiants.
  • Recherche de familles hôtes afin de loger les 40 étudiants des instituts d’urbanismes européens (principalement suisses et italiens).

En savoir plus sur cette première semaine de résidence

Les avis et réactions

  • Posté le 04 février 2019 à 12h49

    bonjour,

    une chose qui serait benefique pour tout le monde, ce serait une surface commerciale ,p,rovisoire ou éphémere dediée aux créateurs qui hésitent à se lancer dans un bail 3,6,9 ans et qui veulent valider l'etape de leur projet en ayant un magasin ephemere pendant 3 mois par exemple.

    Le createur peux voir si son produit seduit le consommateur pendant cette periode, et arriver plus serein face a sa banque pour un financement pour la suite de son projet.

    La collectivité encourage la creation et une forme de dynamique commerciale avec 4 créateurs par an sur cet emplacement loué a un prix modique.

    Les propriétaires en centre ville louent peu en ephemere, et à des prix inaccessibles pour des crearteurs, Enfin Il faut un emplacement de qualité pour un maximum de chances.

    voila ma proposition cordialement

  • Posté le 17 janvier 2019 à 10h10

    Bonsoir, dans la suite de l'échange d'hier soir, notamment sur la question de la Penfeld militaire, je pense que le terme "confisqué" employé hier à ce sujet est inadéquat et historiquement faux, car, comme l'a bien montré Jean Yves Besselièvre dans son exposé, c'est plutôt la puissance militaire qui pour ses besoins, (arsenal) a contribué au développement de la ville civile. Avec parfois d'ailleurs des conflits, comme le montre la période de l'annexion avec le Génie !!! Donc aborder la négociation avec la Marine avec ce genre de terme ne serait pas très judicieux !!!

    • Posté le 18 janvier 2019 à 12h05 - Brest métropole Direction des dynamiques urbaines

      Bonjour,
      Le terme « confisquer » employé par un participant au cours de l’apéro urbain du 16/01 est en effet inadéquat et les représentants de Brest métropole n’emploient jamais ce terme au sujet de l’utilisation de la Penfeld par la Marine nationale. Il faut d’ailleurs rappeler que le transfert de la marine de commerce, civile, en dehors de l’estuaire de la Penfeld au XIXème siècle est issus d’un accord commun entre la ville et la Marine, pour des facilités d’usage de part et d’autres.
      Brest métropole - Direction des dynamiques urbaines

Commentaires

Contact